lundi, 09 septembre 2019 07:26

Les associations présentes aux Universités de la Biodiversité

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Je suis ravie de pouvoir accueillir, en marge des conférences, des associations actives qui jouent un rôle marquant en matière de sensibilisation à la protection de l'environnement au travers leurs actions. J'ai souhaité les mettre en lumière dans la grande galerie du Palais des Congrès, le vendredi 20 septembre toute la journée, afin qu'elles puissent présenter leurs actions, sensibiliser, faire de la pédagogie, informer, réveiller les consciences, faire émerger les bonnes pratiques...

Voici la présentation des associations ayant répondu "présent" aux Universités de la Biodiversité. Les stands sont libres d'accès, et pour tous les publics.


Fanny RUBIA et Adrien PRENVEILLE, deux géographes ayant en commun la passion pour les milieux littoraux et insulaires, ont créé en 2016 l'Association GéOdyssées à La Rochelle. Elle porte des projets scientifiques et de reportages en France et dans le monde et les valorise pour sensibiliser le grand public et contribuer à l’amélioration des connaissances sur les problématiques environnementales auprès des institutions, des scientifiques et des populations locales. Lors des Universités de la Biodiversité, les deux géographes présenteront une exposition photos, des vidéos, et un stand de sensibilisation à la protection de la vie marine.


C’est au cours d’une transatlantique que David BEAULIEU, fondateur de l’association Echo-mer, a reçu l’écho de la mer, et a décidé, en rentrant au port, d’agir pour la protection de la mer et de l’environnement. Depuis 2001, l'association Echo-Mer œuvre pour un nautisme plus respectueux de l'environnement et un développement de l'éco-citoyenneté au quotidien. En 17 ans, Echo-Mer a su se faire connaître en tant qu'acteur sur le territoire rochelais mais aussi national. Sa force est sa présence sur le terrain et la mise en place de projets concrets. Nous organisons des animations pédagogiques dans les écoles ainsi que des actions de sensibilisations auprès des plaisanciers et du grand public en vue de diminuer l’impact environnemental. Echo-Mer donne une seconde vie aux voiles de bateau, aux bâches publicitaires usagées, aux poches à huître, au néoprène ou au liège en les transformant en sacs, porte-documents, ... Afin de pouvoir pérenniser toutes ses actions, les moyens humains sont essentiels.


Hervé GIGAROFF, Administrateur de Petits Débrouillards Nouvellle Aquitaine Nord présentera un stand de l'association Les Petits Débrouillards. L'objectif est de contribuer à former des citoyens actifs, capables d’opinions réfléchies et critiques, acteurs de la construction du monde d’aujourd’hui et de demain en développant la prise de conscience du caractère complexe des relations entre sciences et sociétés. Lors des Universités de la Biodiversité, des jeux seront mis en place pour les volontaires.


Jean-Baptiste BONNIN, coordinateur du CPIE Marennes-Oléron qui regroupe des personnes sensibilisées au développement durable, expérimentées pour la plupart, et désireuses de transformer les « paroles verbales » en actions concrètes, à l’échelle du territoire Marennes Oléron. Ce territoire se transforme, en particulier sous la pression touristique et foncière, comme beaucoup de régions littorales. Cela induit un développement économique mais aussi quelques problèmes structurels, parmi lesquels une grande difficulté pour les jeunes actifs de se loger, un vieillissement de la population, mais aussi une dégradation des milieux naturels, qui font pourtant toute la qualité de vie et l'attractivité de la région. L’objectif général de l’association est d'agir en réunissant les acteurs concernés, si possible en prévention, en établissant un diagnostic partagé et en proposant des solutions de développement durable à mettre en œuvre.

Dès sa création, l'association a beaucoup œuvré pour l'accompagnement de la pêche à pied, à travers le programme « R.E.V.E. » : Reconquête Et Valorisation des Estrans, qui visait à étudier les pratiques de pêche à pied, à en caractériser la pression sur le milieu et les espèces, et à proposer des solutions pour un loisir soutenable à court et moyen termes. Ce sont toutes ses actions autour du littoral qui seront présentées aux Universités de la Biodiversité : bonnes pratiques de pêche à pied, la connaissance des capsules de raies, la plage... etc.


Frédérique GILBERT, Fondatrice et présidente de Cetasea présentera lors de ces Universités de la Biodiversité l'association qui milite pour la création de refuges pour les espèces sauvages, et plus particulièrement les mammifères marins. L'association compte jouer un rôle important dans la protection et l’avenir des océans et veille à ce que l'environnement soit préservé en sensibilisant d'avantage le public et en fournissant régulièrement une contribution directe à la protection de la nature et au bien-être des animaux marins.


Julien GERBET, instructeur de plongée et Malaury MORIN étudiante à l’ESCP Europe ont fondé Blutopia, qui sensibilise à la pollution plastique et met en avant des solutions du monde entier pour mettre fin au plastique dans l’océan, et c’est en passant par La Rochelle que le couple à l’origine du projet a mis en avant certaines initiatives locales. Depuis l’Asie du sud-est et l’Australie, ils réalisent des contenus vidéo pour promouvoir les solutions et alternatives à l’usage du plastique. Pour ces Universités de la Biodiversité, il proposeront un stand de sensibilisation à la réduction du plastique et plus particulièrement plastique à usage unique.


Jérôme BONCHE, administrateur de Environat, viendra présenter l'association qui a pour objectif la préservation des milieux naturels qui nous entourent, des plus ordinaires aux plus remarquables. Pour cela, l’association s’adresse à tous, avec 3 objectifs principaux : éducation à l’environnement et au développement durable, pour tous les publics, les suivis et gestions scientifiques des milieux et les sciences participatives. Pour les Universités de la Biodiversité, l'association présentera ses actions de sciences participatives sur la thématique de l’eau, à la fois en eau douce et sur le littoral ; le réseau Littorea pour une pêche à pied durable et responsable ; les actions du ReDeSA Réseau Déchet Sauvage, qui vise à caractériser, à étudier et à sensibiliser à la pollution par les déchets sauvages (sur les plages et les rivières essentiellement) et ainsi réduire leur quantité.


 

Lu 334 fois Dernière modification le lundi, 09 septembre 2019 09:15